Projet évolutif issu d’assemblages hybrides et poétiques d’objets fait main et de matériaux usinés. Les idées de coexistence et d’altérité se dégagent des concepts d’hybridation et de mutation. Dans cette recherche du potentiel d’altérité entre les choses, où rien n’évolue en vase clos mais sous forme de systèmes d’échanges, se développent désordres, anomalies, adaptation et résistance. C’est en travaillant sur plusieurs pièces simultanément que se crée un espace actif où les éléments qui coexistent s’unissent et s’opposent à la fois dans une logique singulière. Des systèmes biologiques en croissance autonome se fusionnent à des formes construites référant à l’architecture et au mobilier. Le sens de l’œuvre naît de ces différentes mises en relation où formes et idées se contaminent dans des structures à l’équilibre d’apparence précaire. Ces interactions évoquent la complexité et les paradoxes du vivant et questionnent sa puissance et ses limites.  La collecte et l’archivage d’objets obsolètes et de matériaux recyclés constituent une méthode de travail ainsi qu’une réflexion sur notre rapport à l’objet et notre impact en tant qu’humain sur notre environnement naturel.

Ce projet fut initié lors d’une résidence d’artiste à l'Institut Européen des Arts Céramiques en Alsace (2019), en collaboration avec la MMAQ.
Back to Top